Journée du 15 août : La Ferme des Roussets

2017-08-15_0001DSCF3737Après une soirée dansante où nous nous sommes toutes et tous essayé-e-s aux danses folks traditionnelles, la journée du mardi 15 août a démarré chargé en activité : balade avec les ânes au bord de la rivière « le cholet » pour les un-e-s, chantier désherbage des planches de poireaux pour les autres.

L’après-midi, la digestion cumulée à une légère fatigue due à la soirée festive de la veille ne nous a pas arrêté : cercle de paroles entre altercyclistes et baignades dans « le cholet ». Requinqué-e-s, ravigoté-e-s, nous avons ensuite eu un chouette temps d’échange avec l’un de nos accueillants : Nicolas, le paysan boulanger de la Ferme des Roussets. Nicolas, ancien Alercycliste (éditions 2009/2010) nous a partagé son beau parcours sur les chemins de transition….

Ingénieur en physique de formation, il a longtemps travaillé à Paris en tant que développeur de logiciels. Cependant, c’est suite à ces diverses expériences et rencontres à l’AlterTour notamment, qu’il s’est de plus en plus investi dans une AMAP où il y a découvert le métier de paysan boulanger. C’est également à travers l’AlterTour qu’il a connu Florence et Karine qui lui ont parlé du compagnonnage REPAS. C’est ainsi qu’en 2011, Nicolas prend la décision de quitter son travail à Paris pour aller plus loin dans ses réflexions sur l’énergie, les alternatives, l’organisation collective, etc. en poursuivant la formation de compagnonnage REPAS. L’envie de s’installer comme paysan boulanger est peu à peu passé de rêve à réalité grâce à la rencontre de 5 compagnon-ne-s avec qui il a créé l’association culturelle « Batotopie » pour faire le lien entre culture et monde agricole, puis une colocation d’un an dans le Vercors où ils ont commencé à communiquer sur leur projet d’installation, jusqu’à l’achat de la Ferme des Roussets et l’installation en GAEC.

Depuis 2014, les 6 compagnon-ne-s expérimentent maraîchage, miel, pain et activités culturelles à la Ferme des Roussets. Un joli témoignage de parcours de vie en plein transition qui nous montre qu’ « on est tous capables d’acquérir des compétences »*.

Pour mieux comprendre les différentes étapes de création de la Ferme des Roussets, nous avons tenté de les schématiser ci-dessous. Et pour plus d’infos, les membres de la ferme des Roussets ont posté une courte vidéo explicative sur Internet : https://www.youtube.com/watch?v=Tv3KRcSTCmA.

A très vite sur les chemins…

*Nicolas.

Laura et Gaëtan

2017-08-15---Ferme-des-roussets

Publié dans Non classé | Marqué avec , , , , , , , , , , , , | Commentaires fermés sur Journée du 15 août : La Ferme des Roussets

Étape du 14 août : Vassieux-en-Vercors – Saint Jean en Royans : La Ferme des Roussets

2840946.jpg.1024x682_q70_background-#fff_upscaleAu cours des AlterTour 2009 et de 2010, Nicolas rencontres des anciens compagnons du Réseau d’Échanges et de Pratiques Alternatives (REPAS). En 2011, il rejoint le compagnonnage. Pendant 5 mois il s’immerge dans les entreprises du Réseau et expérimente le « travail autrement » : égalité de salaire, prise de décision collectives et horizontales… ils sont 6 à vouloir aller plus loin ensemble, quitter leur travail et leur domicile pour un projet plus proche de la terre et de leurs aspirations : ils achètent la Ferme des Roussets, encaissée au pied du Vercors (le soleil n’y met pas les pieds l’hiver !). Des activités sont mises en place depuis 3 ans : le maraichage en bio, l’apiculture, la boulange, des balades en ânes.

Les maraichers accueillent des woofers depuis 1 an, cela apporte de la vie et de l’aide même si cela ne fait pas toujours gagner du temps. Le coût de la ferme était relativement abordable (150000 euros) car elle ne comprend pas de logement : l’apiculteur vit sur place dans une yourte, l’amoureux des ânes dans une caravane, les autres dans des maisons au village voisin. Mais une belle salle commune avec un poêle à bois a été retapée et sert pour les réunions de l’association et du GAEC.

Chaque vendredi soir la ferme est ouverte, c’est aussi le jour de la fournée hebdomadaire (150 kg de pain/fournée dans un four à bois !). Il y a de la bière locale, de la limonade bio et souvent de la musique comme ce jour de notre arrivée où deux groupes de musique trad se sont succédés sur la scène. Pour l’occasion l’Échappée Belle Food-Truck et une caravane à crêpes préparent le repas pour le P’tit Bal de l’AlterTour.

A la ferme, les choses s’installent peu à peu, il y a une certaine pression car la subvention d’installation en bio les oblige à un certain équilibre avant la 5e année. Mais ils vivent maintenant en accord avec leurs rêves, des bébés arrivent et ils ont encore plein d’idées.

Pierre-Luc

Publié dans Non classé | Marqué avec , , , , , , , , , , | Commentaires fermés sur Étape du 14 août : Vassieux-en-Vercors – Saint Jean en Royans : La Ferme des Roussets

Ribaute-les-Tavernes : L’AlterTour s’est arrêté

Jeudi 3 août, la boucle écologique a fait étape en Cévennes.

L’AlterTour est une boucle cycliste vouée à la coopération et à l’écologie. En faisant étape entre Ribaute et les Tavernes, elle a marqué une étape dans et pour le village. L’organisation d’Agir 30, l’accueil réservé par Françoise Folcher et les moyens mis à disposition parla commune resteront dans les mémoires. La chaleur a contraint au report des activités prévues jusqu’à 18 heures, notamment la visite de vignes.

Dès le briefing, conduit par Fabien Goblet, le ton a été donné pour le lendemain : lever à 6 heures et départ vers 8 heures. Six pauses et autant d’hydratations étaient prévues. Les questions franchement posées permettaient de comprendre qu’un dénivelé de plus de 500 m devait se négocier, un jour de canicule. Le jeu proposé favorisait les rencontres suivant la région natale de chacun. Les représentants des municipalités de Saint-Christol-lez-Alès, Boisset-et-Gaujac et Ribaute-les-Tavernes ont présenté ce que chaque village réalise dans le sens de la transition énergétique. Le label Communes sans pesticide, les radars pédagogiques, les pistes cyclables, déplacements doux, voix piétonnes, véhicules et bornes électriques ainsi que prairies fleuries en étaient la belle illustration. Les élus ont aussi été interpellés sur ce que réalisent les autres communes et la grande agglomération d’Alès.

Les Rencontres internationales des véhicules électriques, ou Rive, ont impressionné les curieux. La lutte contre les objets jetés sur la voie publique a, aussi, été présentée. Après avoir dégusté la production locale viticole bio, les qualités gustatives ont convaincu les sceptiques. La soirée fut réservée à la découverte de l’agriculture bio par Louis Julian et au poulailler bio de Janick Peyron. Les films réalisés par Laurent Patrick et les explications des producteurs locaux ont prouvé la valeur des démarches.

Fernand Tailhades, Midi Libre

Publié dans Revue de presse | Marqué avec , , , , , , , , , , | Commentaires fermés sur Ribaute-les-Tavernes : L’AlterTour s’est arrêté

AlterTour et Ecotopia BikeTour de passage à l’atelier

L’AlterTour, qui relie en vélo les initiatives alternatives de France s’est arrêté à Crest le vendredi 11 Aout 2017. Sur cette étape, des participants à l’Ecotopia BikeTour, tour européen des initiatives alternatives, étaient aussi présents.

Des membres de « Au Tour Du Cycle » ont rejoint le cortège entre l’Oasis de Serendip à Eurre et l’atelier vélo. Là, ancien et nouveau président de « Au Tour du Cycle » ont accueilli les participants et présentés l’association.

Après rafraichissement et briolages à l’atelier, le groupe à rejoint l’Usine Vivante puis Saillans pour y passer la nuit.

Source : Site d’Au Tour Du Cycle

Au-Tour-du-Cycle

Publié dans Non classé | Marqué avec , , , , , , , , , , | Commentaires fermés sur AlterTour et Ecotopia BikeTour de passage à l’atelier

Étape du 13 août : Saillans – Vassieux-en-Vercors : Base Nature Vercors

P1010093 P1010095 P1010094

Cliquez sur les images pour agrandir

Céline

Publié dans Non classé | Marqué avec , , , , , , | Commentaires fermés sur Étape du 13 août : Saillans – Vassieux-en-Vercors : Base Nature Vercors

Etape du 12 août : Eurre – Saillans : La Commune de Saillans et Ecotopia Bike Tour

2017-08-12_0001DSC00922Ils en veulent, les élu(e)s de Saillans ! Tou(te)s néophytes dans leur fonction mais animé(e)s d’une volonté de gouverner autrement, ils ont fait de leur commune un « village gaulois » qui commence à être connu internationalement. Entourée d’une majorité de mairies avec une prise de décision pyramidale, Saillans et ses méthodes de démocratie participative commencent à faire tache d’huile avec l’aide des médias. Conséquence : les élus sont de plus en plus pris au sérieux au sein de leur intercommunalité et par le préfet.

En quoi ce village de 1200 habitants est-il participatif ? Les commissions municipales et comités de pilotage sont ouverts à tous et les idées concrétisées en « groupes  action-projet ». Les actions réalisées sont évaluées après quelques mois et modifiées en fonction du retour. Une instance appelée « observatoire de la participation » veille à ce que « les portes restent toujours ouvertes », en organisant des réunions de quartier et en informant sur les possibilités de s’impliquer. Ainsi, les citoyens peuvent « monter en compétence » et l’écart avec les élus diminue.

Sur le bord de la Drôme a eu lieu un échange avec les cyclistes d’Ecotopia Bike Tour, qui ont partagé notre route pendant 48h. Nous avons parlé de nos valeurs et façons de faire avec une « présentation croisée » où des personnes ont exposé les méthodes de l’autre groupe par thématiques.

Le groupe Ecotopia est autogéré et international et vise à intégrer des personnes de différentes cultures et milieux sociaux. Il existe depuis 25 ans et dure 3 mois, traversant plusieurs pays d’Europe. Il promeut le voyage à vélo, sans énergie fossile (cuisson au bois sur rocket stove). Tous les bagages et le matériel sont transportés dans des sacoches et des remorques où même un chien a trouvé sa place. Afin d’être en marge du système monétaire et de consommation, les vélos ainsi que la nourriture sont en grande partie récupérés. Les tâches sont partagées sur la base du volontariat et les décisions prises par consensus. Comme l’AlterTour, Ecotopia pédale à la rencontre d’alternatives.

 

Une conférence gesticulée renouvelée sur le vélo a clôturé la journée de manière festive au centre du village.

DUTTI pour l’AlterTour
JULIETTE pour Ecotopia Bike Tour

Publié dans Non classé | Marqué avec , , , , , , , | Commentaires fermés sur Etape du 12 août : Eurre – Saillans : La Commune de Saillans et Ecotopia Bike Tour

Étape du 9 août : Saint Pierreville – Croux : La ferme de la Jaubernie

2017-08-09_0001P1220345A la ferme de la Jaubernie nous avons été reçu par trois personnes : Véro et Gilles les éleveurs historiques de la ferme caprines La Jaubernie ainsi que Céline associée depuis janvier qui va d’abord prendre la relève du couple qui va progressivement prendre sa retraite. La ferme comporte en outre les 56 chèvres laitières, trois boucs, moultes canards, des cochons et peut-être bientôt une vache pour nourrir les jeunes cabris.

Les sujets de discussions ont été nombreux et passionnés : du mode de production du fromage local AOC : le picodon, à l’aménagement progressif de la ferme pour laisser la place à la relève, le toit qui comporte une petite centrale photovoltaïque qui permet d’alimenter une dizaine de maisons, la phytoépuration. Le trio très militants a cependant très vite orienté les débats vers des sujets qui leurs tiennent vraiment à cœur et qui peuvent être clivants : le puçage des bêtes (qu’ils jugent pas adapté à leur mode de production et n’est pas nécessairement garant d’une meilleure traçabilité), le loup qui est peu présent dans ce coin d’Ardèche mais des amis agriculteurs à eux sont en revanche très concernés ; selon eux on ne peut pas être pour ou contre le loup, seulement tout comme l’homme le loup est un prédateur qui doit être réguler.

D’autres producteurs du coin se sont joins à nous pour la soirée : Pascal et Muriel maraîchers qui utilisent la traction animale pour travailler leur exploitation et qui nous ont régalé de tartes salées garnies de leurs légumes et Maud paysanne boulangère qui possède un terrain proche depuis l’automne après dix ans de recherches et de luttes auprès des institutions soutenues par la Confédération Paysanne. Dans un amphithéâtre de bottes de paille, davantage de sujets sont encore abordés et l’on peut percevoir qu’ils ont déjà été longuement réfléchis et discutés (et qu’ils le sont toujours) : l’intérêt et les limites du label agriculture biologique AB, la PAC et les subventions, le bien-être animal et l’interdiction de l’abattage des bêtes sur les exploitations, les régimes végétarien et végétarien. Tous membres actifs de la Confédération Paysanne ils alternent les actions de lutte et d’information sur le département.

Comme si ça n’est pas assez Véro est également très investie au sien de Via Campesina, organisation mondiale d’agriculteurs d’exploitation de taille familiale,  auprès de laquelle elle anime-entre autre- des ateliers sur la reconnaissance des femmes dans le monde agricole. Avec Céline elles animent bientôt un atelier sur ce thème dans lequel elles présentent des témoignages et récits d’expériences.

Avec la retraite  prochaine de nos hôtes, l’activité à La Jaubernie n’est pas prête de ralentir (au contraire), de nouvelles personnes pourraient rejoindre prochainement ce lieu car Céline cherche un/une/des associé(e/s) pour la reprise de l’exploitation et expérimenter des formes d’association innovantes dans le monde agricole – ce qui n’est pas pour déplaire aux futurs retraités.

Hélène

Publié dans Non classé | Marqué avec , , , , , , , , | Commentaires fermés sur Étape du 9 août : Saint Pierreville – Croux : La ferme de la Jaubernie

Un tour de France écolo à vélo

Du 8 juillet (départ de Ramonville) au 20 août l’Alter Tour, randonnée cycliste, est une manifestation qui fête son 10e anniversaire et organisée par AlterCampagne qui se bat contre le concept de dopage généralisé. «Le dopage dans le sport, on connaît. Mais il peut être appliqué à presque tous les domaines de la société !» clame AlterCampagne. Rencontre avec Mathieu Fromont, coordinateur de l’association.

Mathieu que représente l’Alter Tour ?

En chiffres, 350 participants pour cette année. Mais là n’est pas le plus important. Notre mouvement veut être partie prenante dans l’élaboration de solutions concrètes pour sortir des OGM et des synthèses. Notre fonctionnement est horizontal et notre siège social est à Bagnolet où nous sommes hébergés dans les locaux de la Confédération Paysanne.

Quel est votre champ d’action ?

Nous sommes ouverts à de nombreux domaines : habitats collectifs participatifs, maison a énergie positive, recycleries… L’idée de base des pères fondateurs était de rencontrer tous ces gens qui dans leur coin ont des idées. Parler et échanger sur leurs actions et sur leurs alternatives.

Où avez-vous été en Haute Garonne ?

Notre tour cette année sillonne les routes d’Occitanie et de Rhône-Alpes. En Haute-Garonne, nous avons fait une déambulation dans Toulouse à la rencontre de lieux alternatifs (Scopie, L’atelier idéal) Nous avons aussi pris le temps de dire Non à Val Tolosa. Mais nous sommes aussi allés à Cazères à la Coopérative d’habitant l’an 01.

Pourquoi partir de Ramonville ?

Parce que ce qui se passe à la MES (Maison d’Economie Solidaire) est très intéressant. C’est un endroit qui fourmille d’idées, d’initiatives, d’expérimentations, de solutions alternatives. Bref un lieu vivant et nous souhaitons qu’il le reste.

Une conclusion ?

Le but est d’amener les gens vers les alternatives et les rencontres. La circulation à vélo est le moyen de transport, mais c’est aussi un moyen pour nous de le promouvoir. Enfin, je milite pour que demain des petites exploitations locales puissent se réinstaller sur nos terres. Production locale bio qui garantira une alimentation saine et du travail pour tous les paysans.

Propos recueillis par Pierre Datchary
La Dépêche

Publié dans Revue de presse | Marqué avec , , , | Commentaires fermés sur Un tour de France écolo à vélo

Une route de rencontres plus que citoyennes

L’AlterTour est surtout une autre façon de faire du tourisme, tout en pariant sur l’idée cohérente d’organiser la vie, la société d’une manière plus humaine, plus écologique surtout.

La soixantaine d’altercyclistes qui a fait une halte “off” dans le village défend cette idée, mais surtout la pratique et la cultive à chaque instant.

Une vie bien organisée
Chacun participe à la vie de cette bande qui se veut autonome : un camion, chargé de l’intendance et des sacs personnels, transporte tout ce qu’il faut pour satisfaire les besoins primitifs. Il suffit de trouver un endroit avec un point d’eau pour faire étape !

Un autre véhicule est dédié à la réparation des vélos, car tout ce petit monde se déplace à la force du mollet.

Enfin chaque membre participe selon ses compétences ou envies aux tâches nécessaires, la décision est prise lors d’une réunion plénière.

Dimanche, une journée plus tranquille avant l’étape difficile pour atteindre Saint-Pierreville et Ardelaine, pour approfondir l’idée “sur les chemins de la transition”, le slogan de la dixième édition de cette randonnée cycliste.

Étape et relais solidaire militant au Mas des fougères où le souci de la permaculture est quotidiennement mis en œuvre par Sandrine et Patrick.

D’ailleurs pour les repas, des produits locaux ont été achetés dans les environs (le pain, les légumes, les fruits, le fromage) et les cyclistes se sont régalés. Pendant que certains préparent la popote, d’autres se baignent, réparent les vélos, lisent, ou participent à un cercle de réflexion à l’ombre des arbres, dans un cadre remarquable.

Le Dauphiné

Publié dans Revue de presse | Marqué avec , , , , , , , | Commentaires fermés sur Une route de rencontres plus que citoyennes

Le collectif Esprits Libres fait le point

Lors de la réunion qui s’est tenue mercredi 5 juillet, dans les locaux de Changement de cap, situés 13 rue des réservoirs à Aubenas, il a été présenté le bilan couvrant l’activité d’octobre 2015 à septembre 2016.

Plusieurs décisions ont été prises : élections au Conseil des Esprits Libres de Manon, Christelle, Pascale et Marie. Acte a été pris de la bonne santé financière de l’association.

L’AlterTour à Rosières le 5 août

Esprits Libres honore les remboursements des prêteurs solidaires qui ont permis l’acquisition des terres de Darbres, où l’Oasis Emmaüs verra le jour.

Suite aux difficultés internes de l’été dernier, l’équipe se réjouit du travail accompli et de sa bonne cohésion.

Pour info, l’été verra un grand évènement sur le site de Rosières avec l’accueil de l’AlterTour le 5 août…

En terminant cette réunion, les responsables lançaient un appel aux personnes désireuses de s’investir et de partager cette belle aventure, et de se retrouver dans les différentes recycleries de l’association Esprits Libres qui porte le projet Changement de Cap.

Le Dauphiné

Publié dans Revue de presse | Marqué avec , , , , , , , , | Commentaires fermés sur Le collectif Esprits Libres fait le point