Quartier Métisseur lieu de rencontre, de tissage et de métissage

Mathieu Auvergne-Rhône-Alpes, Edition 2020, Bière, Culture, Économie

Après 30 km de jolie grimpette au milieu des vignes du Beaujolais vert, nous arrivons dans la commune de Lamure sur Azergues (69). Aujourd’hui nous sommes accueillis au Quartier Métisseur. Un lieu de vie culturel et artisanal foisonnant !

Lieu de rencontre, de tissage et de métissage

Le bar est ouvert spécialement pour notre arrivée. Léa et Arthur nous font découvrir les différentes bières brassées sur place : blonde au sureau, porter, sour… Rafraichissements en main, Alex nous présente l’historique de l’association : Il y a 20 ans, Tereska et Wladek achètent un pâté de maison au centre de Lamure. L’ensemble regroupe : une maison d’habitation, un jardin et les bâtiments d’une ancienne usine de métier à tisser. Ils souhaitaient créer un lieu de rencontre, de tissage et de métissage sans savoir réellement comment s’y prendre. En 2016, ils agrègent autour d’eux des artistes et des artisans : Eléonore, Jordane, Alex, Clément, Philippe, Guillemette, Arthur. Ensemble ils créent l’association Quartier Métisseur et se fixent pour objectif de ré-habiliter les bâtiments et de les faire vivre.

L’association organise régulièrement des concerts, des expositions, des projections, des ateliers avec les scolaires… Pour financer ces activités, le Quartier Métisseur a embauché une brasseuse : Léa. La bière Valdaz est vendue en direct à l’occasion des différents événements.

La Brasserie Valdaz a une capacité de production de 400 Litres par brassin. Les bières sont bio et l’approvisionnement en matière première (Malt, houblon…) est au maximum local. Certaines recettes sont élaborées à base d’invendus comme la blonde au pain ou la porter à la courge…

La gamme se décline en 4 familles. Les culturées (aux fruits ou aux légumes), les effleurées (aux fleurs ou aromates), les fûtées (passées en barrique de chêne), les épicières (avec des ingrédients comme des lentilles ou du pain). Les recettes évoluent en fonction des saisons comme la blonde au sureau ou la bière du paradis faite avec du moût de raisin.

L’association héberge également des petites entreprises comme : l’atelier d’illustration d’Eléonore, la bijouterie contemporaine d’Alex, Vagadjo Photogaphie – l’atelier photo de Jordan, Bok – la conserverie alimentaire de Clément, l’Eau des Vivants – la distillerie de Florent, l’espace de travail partagé animé par Guillemette, l’imprimerie de Philippe…

Tous les lundis, c’est le marché au quartier ! Le rendez-vous des producteurs locaux : légumes, épices, œufs, fromages, pâtisseries, tisanes, savons… sans oublier les Bières Valdaz, les produits de la Conserverie Bok et de la distillerie l’Eau des Vivants !

Ce joyeux collectif est un fabuleux centre de gravité pour les réseaux alternatifs du secteur. Un lieu incontournable si vous vivez ou êtes de passage dans le Beaujolais vert !

Mathieu