Bedous : le final de l’AlterTour 2012

Mathieu Revue de presse

La chaleur n’a pas eu prise sur les alter-cyclistes qui ont achevé à Bedous samedi leur circuit de 5 semaines en vélo.

Découvrant des initiatives solidaires tout au long de leur périple, ils avaient fait une halte à Gey rencontrer Jean-Joël Torregrosa qui a repris l’exploitation de Muriel et Gérard avec le soutien du GFAM (Groupement Foncier Agricole Mutuel) du Béarn.

En début de soirée, un échange s’est ouvert au frais sous la halle, avec les aspois présents, principalement des membres des associations accueillantes, le GFAM, les Phonies Bergères et Aspe Solidaire.

Accueillis par le maire de Bedous, Henri Bellegarde, les alter-cyclistes se sont interrogés comment on pouvait vivre dans une vallée si étendue avec 2700 habitants.

« Et bien oui, nous avons deux médecins, un projet de maison de la santé, un cabinet d’infirmières, des artisans qui ont fait le choix de s’installer dans la vallée » ont affirmé les aspois. Bémol, les transports « le projet de réouverture de la voie ferrée n’est pas un projet pour les populations puisque le choix est de ne pas faire des arrêts dans les villages, à Asasp, Sarrance » a rappelé Muriel.

Eric Pétetin a fait une apparition rapide pour rappeler l’existence de la Goutte d’Eau « des chômeurs qui ont réquisitionné un bâtiment de RFF, mais on est rejeté par la population locale, nous somme les cagots modernes » devait lancer l’indien, avant de repartir tranquillement.

Jean-Louis Miramon a présenté la démarche de SAS Graine, mis en place par des agriculteurs pour  soutenir des jeunes ayant un projet avec la gestion d’une couveuse d’entreprise agricole de proximité.

Avant d’attaquer l’apéritif, les Alter-cyclistes ont ouvert « la criée », une petite boîte où chacun écrit son petit billet d’humeur ou coup de cœur. Globalement, la richesse des échanges, la solidarité, ont pris le pas sur les difficultés de la route, les chaînes de vélos qui annoncent qu’elles vont sauter, en couinant dans la montée, mais aussi pour améliorer l’ordinaire   » à quand un four solaire pour faire un crumble avec les fruits des bords des routes ? »

Source : http://accous.blogs.larepubliquedespyrenees.fr/archive/2012/08/19/bedous-le-final-de-l-alter-tour-2012.html