Numéro de Silence de février : Semences vivantes, graines d’autonomie

Faire vivre la diversité des blés
En Rhône-Alpes, un groupe de paysan·nes travaille depuis 2004 pour reprendre en main collectivement le maintien, la sélection et la culture de variétés paysannes de céréales.

Le droit : s’y conformer ou le contourner ?
Les plantes deviennent une somme d’informations génétiques que l’on peut bricoler, breveter, vendre… à souhait. Il est donc important de lutter à la fois contre cette approche du vivant et contre le phénomène d’enclosure juridique qui l’accompagne.

La controverse chez Kokopelli
L’association Kokopelli diffuse depuis plus de 17 ans des semences de variétés libres de droits. Son image de lutte (contre les OGM, pour les semences libres, etc.) laissait présager un soin particulier porté aux conditions de travail de ses salarié·es. Pas si sûr…

Une ferme-école pour l’autonomie alimentaire au Liban
Un collectif d’agricult·rices syrien·nes, libanais·es et français·es a créé une formation en agro-écologie au Liban, qui vise à mettre à profit ces techniques pour résister à la guerre et former des réseaux de travailleu·ses et d’agricult·rices.

Des semences libres près de chez vous
Dans la Loire, autour de Roanne, Grainothèque : semences libres en Roannais rassemble des semeuses et semeurs de tous niveaux pour mettre leurs pratiques en commun et chercher les chemins d’une autonomie semencière collective.

Des articles
Politiser la cause animale
L’élevage face aux normes : la résistance s’organise
La non-violence dans la révolution syrienne
Nos poubelles pleines de Kafka ?
La liberté est l’affaire de tou·tes
Espoirs et limites de l’autogestion au Rojava
Refuzniks

Des chroniques et des brèves
Bonnes nouvelles de la Terre : La ferme urbaine où les jeunes en rupture reprennent leur vie en main
Nucléaire, ça boum ! : Le nouveau traité d’interdiction des armes nucléaires

Belle journée et bonne lecture !

Retrouvez la Revue Silence en Biocoop et/ou abonnez-vous directement sur leur site : http://www.revuesilence.net/

Publié dans Revue de presse | Marqué avec , , , , , , , | Commentaires fermés sur Numéro de Silence de février : Semences vivantes, graines d’autonomie

La Zad de Roybon en Isère

Nous arrivons à la Zone A Défendre (ZAD) de Roybon sur le coup de 11h30. Accueillis aux abords de la maison « La Marquise », ancienne maison forestière de l’ONF (Office National des Forêts) par 2 ZADistes qui vivent là toute l’année, les altercyclistes profitent d’un café offert, se perchent sur un gros tronc d’arbre, et écoutent le récit passionnant de cette lutte.

Dans les années 2000, un projet de développement d’un Center Parc (filiale du Groupe Pierre & Vacances) voit le jour, dans la forêt des Chambarans, située en Isère, tout proche de la Drôme, une zone classée Natura 2000. La perspective de la création d’emplois, chère aux élus locaux et à une partie de la population amorce un long processus de démarches administratives pour faire advenir le projet.

Pour Pierre & Vacances, le coup est facile à jouer : l’investissement est limité, car la forêt peut être acquise à bas prix (terrains non-constructibles) et les autorités publiques sont prêtes à co-financer l’investissement faramineux pour construire les cottages pour vacanciers. La gestion du parc est quant à elle minimale, car lorsque les cottages sont loués, elle est externalisée auprès d’une agence spécialisée ? Et quand ils sont vendus, elle est prise en charge par les propriétaires eux-mêmes.

Incontestablement, le projet a une forte empreinte environnementale : destruction d’espèces protégées, pollution du milieu (eau, sol) . Des collectifs, des associations (pêcheurs, locaux) s’opposent fermement au projet dès le départ.
Face aux recours et aux contestations émanant des collectifs citoyens la stratégie adoptée par les promoteurs du projet est celle du « saucissonnage »: diviser le sujet en différents enjeux cloisonnés (gestion de l’eau, de l’urbanisme, du défrichement, de l’assainissement) afin de limiter le ralliement des opposants.

Fin 2014, suite à l’obtention par les pro-Center Parc d’une autorisation sur l’eau et le défrichement, la tension monte d’un cran : une contestation juridique du projet, à travers l’association Pour les Chambarans Sans Center Parc (PCSCP) est engagée, et des ZADistes viennent occuper les lieux. Au plus haut, ils ont été jusque 1 000 sur place.
« On a compris au bout de 6 mois qu’on habitait dans une forêt ! Il nous a fallu apprendre la culture sylvicole, l’abattage, le débardage, et aller au-delà de notre imaginaire autour de la forêt »
« Au début, on était là pour la lutte. Et puis on a eu envie de vivre là, et d’en profiter. Pour nous c’est devenu plus qu’un espace ouvert, un refuge »

Les ZADistes, plutôt jeunes et parfois de la région, mais pas seulement, s’installent sur les lieux. Certains campent, d’autres sont logés dans l’ex-maison de l’ONF, d’autres construisent à base de torchis des barricades et des fortifications dans lesquelles ils pourront vivre. Ils apprennent à travailler le bois, s’équipent d’un camion pour pouvoir gérer la forêt, et installent quelques chèvres et poules pour assurer leur subsistance.
Ils rencontrent eux aussi l’opposition : des locaux qui contestent leur légitimité à défendre la zone, des jeunes du coin qui viennent faire du grabuge en cassant les constructions de sites précaires. Une grenade incendiaire a même été jetée sur un site inflammable, une nuit il y a près de 2 ans.

Et puis il leur faut apprendre à lutter ensemble, « vivre sans se mettre sur la gueule ». Peu à peu, leur contestation se structure. Il y a désormais des réunions mensuelles entre les ZADistes présents sur le site, une réflexion politique autour des résistances contemporaines, un blog, et la ZAD de Roybon est désormais en réseau avec d’autres luttes (des fermes en résistance, d’autres ZAD, l’accueil des migrants…)
Aujourd’hui, ils sont à minima entre 15 et 20 de manière permanente sur le site. Ils reçoivent ceux qui leur rendent visite dans une logique de soutien (Ecotopia, Altertour et les amis d’autres combats…) et poursuivent la lutte. « On lâchera rien, faut rester là ! »
Après ce récit partagé par les accueillants, les altercyclistes enfourchent leur vélo et sont guidés à travers la forêt dans différents points stratégiques de la ZAD. Ils marquent une étape à Palette Palace, sorte de point de ralliement/squat en forme de tipi, fait à base de palette, de torchis et de bâches en plastique, puis s’aventurent jusqu’à la barricade ACAB ‘All Cops Are Bastards’, où vivent plusieurs personnes, prêtes à réagir à toute intervention des forces de l’ordre.

Après avoir aidé les ZADistes à déplacer quelques troncs de bois, les altercyclistes repartent vers de nouvelles aventures, en croisant bien sûr quelques voitures policières en poste aux abords de la ZAD…
Du grain à moudre pour les altercyclistes, qui ressortent pour certains affectés par cette rencontre et l’intensité de la lutte. Il se dégage de cet échange un drôle de contraste entre la gentillesse et l’ouverture au dialogue des ZADistes qui les ont accueillis, la dureté de leur quotidien forestier et la violence économique dite « blanche » contre laquelle il se battent. « On lâchera rien, faut rester là ! »

Marine

Publié dans Non classé | Marqué avec , , , , , , , , , , , , , , , , | Commentaires fermés sur La Zad de Roybon en Isère

Programme prévisionnel de l’AlterTour 2018

L’AlterTour 2018 partira d’Amiens de 14 juillet et se terminera à Kolbsheim (à 15 km de Strasbourg) le 26 août. Les Altercyclistes rendront visite aux Alternatives des Hauts-de-France, d’Île-de-France et du Grand Est.

Voici le programme prévisionnel* :

Samedi 14 juillet : accueil des participant·e·s à Amiens
Dimanche 15 juillet : Rencontre de Novissen, La Maison du Colonel, UtoPic, La Machinerie et Le Journal Fakir
Lundi 16 juillet : Amiens – Fontaine-Bonneleau – 30 km
Mardi 17 juillet : Fontaine-Bonneleau – Beauvais – 30 km – convergence avec le Tour Alternatiba et Beauvais en Transition
Mercredi 18 juillet : Beauvais – Chaumont-en-Vexin – 31 km
Jeudi 19 juillet : Chaumont-en-Vexin – Chaussy – 24 km – Oecocentre de la Bergerie
Vendredi 20 juillet : Chaussy – 0 km – Oecocentre de la Bergerie
Samedi 21 juillet : Chaussy – Châteaufort – 62 km – Les Jardins de Cérès
Dimanche 22 juillet : Châteaufort – 0 km – Les Jardins de Cérès
Lundi 23 juillet : Châteaufort – Bagnolet – 33 km – La Confédération Paysanne, Le jardin d’Alice, La parole errante, La Conquête du pain, La Maison des Babayagas, L’Association Murs à Pêches, Inf’OGM
Mardi 24 juillet : Bagnolet – La Courneuve – 11 km – Collectif Notre parc n’est pas à vendre et Association Clinamen
Mercredi 25 juillet : La Courneuve – Gonesse – 11 km – Collectif pour le triangle de Gonesse
Jeudi 26 juillet : Gonesse – 0 km – Collectif pour le triangle de Gonesse
Vendredi 27 juillet : Gonesse – Meaux – 42 km – Ecotemps briard
Samedi 28 juillet : Meaux – Montmirail – 68 km
Dimanche 29 juillet : Lépine – Reuves – 25 km – Association La Cococinelle
Lundi 30 juillet : Reuves – Sommesous – 37 km
Mardi 31 juillet : Sommesous – Vitry-le-François – 38 km – Groupement des bouilleurs de cru
Mercredi 1er août : Vitry-le-François – 0 km – Alternatiba Vitry-le-François
Jeudi 2 août : Vitry-le-François – Outines – 24 km – LPO Champagne Ardenne et Nature de Der
Vendredi 3 août : Outines – Saint- Dizier – 28 km
Samedi 4 août : Saint-Dizier – Bure – 41 km – Convergence avec le Tour Alternatiba, rencontre avec Maison de résistance à la poubelle nucléaire
Dimanche 5 août : Bure – 0 km – Convergence avec le Tour Alternatiba, rencontre avec Maison de résistance à la poubelle nucléaire
Lundi 6 août : Bure – Montbras – 40 km
Mardi 7 août : Montbras – Moutrot – 23 km – Les Grands Jardins
Mercredi 8 août : Moutrot – Nancy – 31 km – MJC des 3 Maisons et Atelier Dynamo
Jeudi 9 août : Nancy – 0 km – MJC des 3 Maisons et Atelier Dynamo
Vendredi 10 août : Nancy – Einvaux – 35 km – Le jardin de Centaurée
Samedi 11 août : Einvaux – Azerailles – 28 km
Dimanche 12 août : Azerailles – Badonviller – 22 km – La Faille
Lundi 13 août : Badonviller – Saint-Dié-des-Vosges – 33 km – Ecolline et l’Atelier l’Engrenage
Mardi 14 août : Saint-Dié-des-Vosges – 0 km – Ecolline et l’Atelier l’Engrenage
Mercredi 15 août : Saint-Dié-des-Vosges – Orbey – 37 km – Le Domaine du Beubois et Association l’Âtre de la Vallée
Jeudi 16 août : Orbey – Husseren-Wesserling – 49 km – Collectif arts des possibles
Vendredi 17 août : Husseren-Wesserling – Manspach – 40 km – Les Jardins de Manspach
Samedi 18 août : Manspach – Kingersheim – 40 km – Les Sheds
Dimanche 19 août : Kingersheim – Ungersheim – 12 km – Ungersheim Village en transition
Lundi 20 août : Ungersheim – 0 km – Ungersheim Village en transition
Mardi 21 août : Ungersheim – Katzenthal – 31 km – Le Vignoble Klur
Mercredi 22 août : Katzenthal – Wittisheim – 40 km
Jeudi 23 août : Wittisheim – Strasbourg – 40 km – La Maison Mimire et l’Atelier Bretz’Selle
Vendredi 24 août : Strasbourg – Kolbsheim – 15 km – Collectif contre le Grand Contournement Ouest de Strasbourg et ZAD du Moulin
Samedi 25 août : Kolbsheim – 0 km – Collectif contre le Grand Contournement Ouest de Strasbourg et ZAD du Moulin
Dimanche 26 août : Kolbsheim – 0 km – Collectif contre le Grand Contournement Ouest de Strasbourg et ZAD du Moulin

* Programme prévisionnel : Les étapes et les rencontres peuvent être modifiées jusqu’à la publication du programme définitif (1er mai 2018)

3 à 4 Échappées Belles sont prévues en Normandie, Alsace et Allemagne. Une Échappée Belle est un parcours parallèle à l’AlterTour, en plus petit groupe (maximum 25). Les participants portent leur bagages sur leurs vélos, il n’y a pas de véhicules d’accompagnement.

Publié dans Non classé | Marqué avec , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Commentaires fermés sur Programme prévisionnel de l’AlterTour 2018

L’AlterTour était à Girona

Rétropédalage récemment envoyé par Paco de Les elèctriques ens roben : què fas aqui parat ? (Les (compagnies) électriques nous volent : que fais-tu ?). Un temps d’arrêt au creux de l’hiver avant de reprendre la route.

Où l’on s’aperçoit que l’AlterTour peut se décliner en une autre langue et y recueillir les suffrages. Parlera-t’-on de l’AlterTour en italien, en anglais, en espagnol, en basque, en allemand, en néerlandais, en danois, … ? En portugais, en polonais, en roumain, en arabe, en turc, …  ? Affaire à suivre et à construire.

Publié dans Echappée Belle | Commentaires fermés sur L’AlterTour était à Girona

Au Tour du Cycle à Crest (26)

Au Tour du Cycle est une association qui promeut la pratique du vélo au travers d’un atelier participatif en plein centre-ville de Crest (Drôme).

Les adhérent·e·s peuvent venir y bricoler leur vélo avec les outils de l’atelier, apprendre à réparer et entretenir leurs vieux biclous comme leurs plus pimpantes bicyclettes ou même acheter un vélo en seconde-main réparé (ou non) par des bénévoles.

Le but du projet ? Être acteur de la transition, à l’échelle locale, en facilitant un mode de déplacement doux, en redonnant de l’autonomie aux gens, le tout en prônant la coopération dans une ambiance conviviale.

Le vendredi 11 août, environ 70 altercyclistes accompagnés d’une vingtaine de cyclistes de l’Ecotopia Bike Tour, sont venus rencontrer des bénévoles d’Au Tour du Cycle autour de sirops drômois sur la place Julien juste devant le local de l’atelier, avant de se rendre à l’Usine Vivante de Crest pour le déjeuner.

Vincent

Publié dans Non classé | Marqué avec , , , , , | Commentaires fermés sur Au Tour du Cycle à Crest (26)

Un temps de Pauchon – L’AlterTour à la coopérative Andines

Hervé Pauchon se rend à la coopérative Andines, à Saint-Denis, où se réunit l’équipe organisatrice de l’AlterTour, un relais cycliste « familial et solidaire ».

Partie 1

Partie 2

 
 
 
 

Publié dans Revue de presse | Marqué avec , , , , , , , , , , | Commentaires fermés sur Un temps de Pauchon – L’AlterTour à la coopérative Andines

3ème Week-End de préparation de l’AlterTour 2018 (16-17 décembre 2017)

Incroyable ce qu’on est productifs un froid week-end de décembre à Saint-Denis. C’est la Coopérative Andines qui nous a reçu dans ses locaux. On en a profité pour faire nos derniers achats de Noël !

Nous étions 30 et il fallait choisir le parcours, le thème de l’AlterTour 2018, rien que ça ! Côté parcours, nous avions 5 trajets possibles pour rejoindre l’Alsace à la mer. On voulait passer à Bure, à Europacity, à Strasbourg, à Flamanville, converger avec le Tour Alternatiba, ne pas faire plus de 900 km, etc … Bref la quadrature du cercle. Finalement, ce sera Amiens ->Strasbourg en passant par Paris, du 14 au 26 août. On pourra rencontrer le collectif pour le Triangle de Gonesse qui lutte contre Europacity, le Tour Alternatiba à Bure, site prévu pour l’enfouissement des déchets nucléaires. On passera aussi à Ungersheim (68), sacré village en transition.

Pour le thème de l’AT 2018… d’abord thème ou pas-thème ? après discussion.. ce sera « la paix / non-violence ». Reste à trouver un slogan !

Le rythme sur l’AlterTour a été discuté et on a adopté une série de bonnes pratiques pour pouvoir rencontrer vraiment les alternatives sans courir tout le temps (min. ½ journée avec chaque accueillant.e, si vélo journée pleine, plutôt repos le lendemain..etc). De nouveaux groupes de travail se sont lancés : préparation d’une conférence gesticulée, slogan, vélorution, investissements…

Et puis on a rêvé les échappées belles 2018 (les parcours parallèles à l’AlterTour sans véhicule logistique), on a tourné des interviews vidéos d’Altercyclistes, et on a même eu droit à un sketch avec des maîtres-queues !

Ouf ! Quel week-end !

Publié dans Non classé | Marqué avec , , , , , , , , , , , , , | Commentaires fermés sur 3ème Week-End de préparation de l’AlterTour 2018 (16-17 décembre 2017)

Ecotopia Bike Tour

Ecotopia Bike Tour c’est un tour à vélo militant traversant plusieurs pays d’Europe qui a lieu tous les étés depuis 1990. Ce groupe nous rejoint à l’Oasis de Serendip à Eurre et roule avec nous jusqu’à Saillans. A Saillans nous prenons un temps pour échanger avec eux, en petits groupes, sur nos pratiques respectives. Nos points communs sont la pratique du vélo, l’autogestion, l’échange de savoirs, la rencontre d’alternatives et un certain militantisme. Si les fondamentaux sont similaires, leur organisation diffère grandement de la nôtre :
· les rencontres d’alternatives ne se font que tous les 3-4 jours, entre temps les « écotopistes » dorment sur des terrains prêtés par des mairies ou en camping sauvage ;
· chacun.e est libre de rouler quand ille le souhaite, les premier.e.s qui partent le matin dessinent des flèches à la craie aux intersections pour les suivant.e.s ;
· la majeure partie de la nourriture est obtenue en faisant de la récup’, chaque jour une équipe est missionnée pour cette tâche, est entièrement végane et la cuisine se fait au feu de bois ;
· le tour est multilinguistique, chacun.e devant s’assurer que tout le monde comprenne bien ce qui se dit ;
· chaque participant.e porte ses affaires et participe au transport du matériel et de la nourriture commune ;
· au final la journée revient à quelques euros par personne, et l’inscription est à prix libre.

Vincent

Publié dans Non classé | Marqué avec , , , , , , , | Commentaires fermés sur Ecotopia Bike Tour

L’Oasis de Serendip à Eurre (26)

L’Oasis de Serendip, à Eurre dans la Drôme, a été lancée officiellement en juillet 2014 en réponse à un constat : la crise que traverse notre société nous plonge dans l’illusion que nous vivons dans un monde de rareté : « Tout est cher, et le choix d’un mode de vie sain et respectueux de la planète est un luxe de nantis ». Pourtant, la nature nous montre tous les jours sa capacité à produire de l’abondance ! Pour que notre planète reste « vivable », il nous faut repenser complètement notre rapport à la nature, en prenant en compte cette considération essentielle : notre Terre est, comme le jardin, un espace clos, fini et arpentable que l’Homme, en bon jardinier, doit ménager. C’est ce que le paysagiste Gilles Clément, parrain du projet, appelle le « jardin planétaire ».
La ferme (12 ha) sur laquelle a été créée l’oasis est détenue par une SCI créée par 3 associations grâce à l’argent d’une dizaine de familles. Une dizaine de personnes travaillent sur cette ferme, dont environ la moitié qui y vivent. On y trouve un verger, des plantes aromatiques, un compost, des formations en permaculture y sont proposées et des réflexions sur l’éducation y sont initiées (plusieurs contributions à des créations d’écoles alternatives).
Les altercyclistes, rejoint.e.s par celles et ceux de l’échappée belle, ont pu s’imprégner du lieu en participant à de nombreux ateliers (visite guidée de l’oasis, construction d’un mur pour un futur bassin de récupération d’eau de pluie, découverte de la botanique dans les champs de l’oasis, atelier communication) et profiter le soir de la présence d’autres groupes (les personnes vivant et travaillant à l’oasis, des gens du coin, la chorale à vélo, ecotopia bike tour) avec qui échanger et faire la fête.

Vincent

Publié dans Non classé | Marqué avec , , , , , , , , , , | Commentaires fermés sur L’Oasis de Serendip à Eurre (26)

Ardelaine à Saint-Pierreville en Ardèche

Comme son nom l’indique, du bestiau au tricot, ils assurent toutes les phases de la filière bio de la laine : tonte, cardage, transformation en matelas, couettes, oreillers, vêtements pour petits et grands.
Ils étaient sept en 1975, ils sont plus de soixante aujourd’hui. En quarante-sept ans, Ardelaine est devenue une Scop où les salaires sont égaux, où l’environnement est totalement respecté, où l’achat de la matière première est local, où la mise en place d’une laverie pour toutes les laines du Massif Central etc, etc.
Il est bien loin le temps où Béatrice, orthophoniste à l’époque cherchait avec son mari, lui-même architecte, une maison pour eux et leurs futurs enfants.
La famille s’est quelque peu agrandie ! Sic
Les génies de l’Ardèche en les animaux anthropomorphiques des moutons, sont bienheureux !
L’AlterTour a vécu un beau moment avec leur dynamisme…

Christine

Publié dans Non classé | Marqué avec , , , , , | Commentaires fermés sur Ardelaine à Saint-Pierreville en Ardèche